Ryder Cup : la PGA of America bloquée par un ransomware

Un ransomware a infiltré les serveurs de la PGA of America et bloqué l’accès à des fichiers marketing notamment liés au trophée de golf Ryder Cup qui doit se tenir en France en septembre prochain.

A la suite du piratage de ses serveurs par un ransomware, PGA of America ne peut plus accéder à certains fichiers liés par exemple au tournoi qui se tient à Bellerive, ci-dessus. (Crédit : PGA)

Une intrusion sur les serveurs de l’organisation américaine de joueurs de golf professionnels PGA of America, révélée par le site Golfweek, bloque l’accès à des fichiers liés au tournoi du championnat de la PGA qui se tient cette semaine au Bellerive Country Club aux Etats-Unis et à la prochaine Ryder Cup qui doit se tenir en France du 28 au 30 septembre 2018. « Votre réseau a été piraté. Tous les fichiers hébergés sur le réseau ont été chiffrés avec un algorithme fort », ont pu lire les équipes de la PGA lorsqu’elles ont voulu se connecter à leurs ordinateurs mardi matin, indique le site d’informations spécialisé sur le golf.

Les fichiers contiennent des éléments de marketing destinés à la compétition organisée cette semaine ainsi qu’à la Ryder Cup prévue à l’automne, au Golf National, à Saint-Quentin-en-Yvelines. Le message des pirates comporte un numéro de porte-monnaie en bitcoins, mais selon Golfweek, aucun montant de rançon n’est précisé pour récupérer l’accès aux fichiers. La PGA of America ne compte pas céder à une quelconque extorsion de fonds. Elle intervient en ce moment pour résoudre le problème et ne souhaite pas faire de commentaires pour l’instant.  

250 000 spectateurs devraient assister à l’édition de la Ryder Cup qui se déroulera pendant cinq jours en septembre près de Paris, où doivent s’affronter les meilleurs golfeurs des États-Unis et d’Europe. En juin, Michael Cole, CTO de la Ryder Cup, a présenté le réseau informatique qui sera utilisé pour suivre les personnes, les joueurs et les intervenants présents sur le parcours de golf de 18 trous.

Go to Source


bouton-devis