Salesforce s’attaque aux plateformes d’e-commerce en croquant Demandware

Salesforce s’attaque aux plateformes d’e-commerce en croquant Demandware Salesforce s’offre un 7ème cloud et un nouveau moteur de croissance © Justin Levy – Flickr – CC

A lire aussi

Salesforce poursuit sa folle croissance … au dépend de la rentabilité

Alex Dayon, l'atout français de Salesforce

Microsoft défie Salesforce sur le marché des logiciels cloud

Encore une nouvelle activité cloud chez Salesforce : les logiciels de construction et gestion de sites d’e-commerce livrés en tant que services en ligne (SaaS pour Software as a service). Le leader mondial de la gestion de la relation client l’inaugure en mettant la main sur Demandware, l’un des spécialistes américains du domaine. La transaction se monte à 2,8 milliards de dollars, ce qui en fait la plus grande acquisition de Salesforce. Elle devrait être finalisée d’ici fin juillet 2016.

Objectif: plus de 1 milliard de chiffre d’affaires

Fondée en 2004 à Burlington, au Massachussetts, Demandware ne constitue pas une grande prise. La société, qui compte parmi ses clients L’Oréal et Marks & Spencer, emploie aujourd’hui 950 personnes et affiche un chiffre d’affaires de 237 millions de dollars en 2015, en croissance de 48%. Elle est tout juste rentable. Mais Salesforce mise sur les synergies avec ses activités de gestion de la relation client pour faire de cette acquisition une affaire plus prospère à plus de 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires.

Avec cette opération, l’éditeur californien entre sur les plates-bandes d’acteurs comme Amazon, eBay ou Shopify. Selon Gartner, le marché potentiel devrait croitre de 14% par an pour dépasser les 8,5 milliards de dollars à l’horizon 2020.

7 ème cloud, nouveau moteur de croissance

Depuis sa création en 1999, Salesforce a bâti son développement sur l’extension régulière de ses services cloud. Au service de départ d’aide à la vente (Sale cloud), il a ainsi ajouté un service de gestion de l’après-vente (Service cloud), un service de compagnes marketing (Marketing cloud), un service de plateforme de développement d’applis (Platform cloud), un service de travail collaboratif (Community cloud) et un service d’analytique (Analytics cloud). Chaque nouveau service joue le rôle de nouveau moteur de croissance, avec l’objectif de dépasser rapidement 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires. Un résultat atteint aujourd’hui par les trois premiers services.

Garder la confiance des investisseurs

L’activité dans l’e-commerce devient le service Commerce cloud, septième cloud et nouveau moteur de croissance de Salesforce. Sur l’exercice fiscal à clôturer le 31 janvier 2017, le groupe table sur un chiffre d’affaires de 8,26 à 8,32 milliards de dollars, en progression d’environ 24%. Pour conserver la confiance des investisseurs malgré des comptes toujours dans le rouge, Marc Benioff, le PDG-cofondateur tient à maintenir une croissance de 20 à 30% par an. Le rachat de Demandware répond à cette obsession.

Go to Source