Samsung boit la tasse malgré le succès du Galaxy S10

 Samsung boit la tasse malgré le succès du Galaxy S10

Le ralentissement que connait le marché des smartphones n’affecte pas Samsung autant que certains l’avaient prédit, grâce aux fortes ventes de sa nouvelle gamme Galaxy S10 .

Toutefois, le géant de l’électronique a présenté des résultats pour le premier trimestre en forte baisse par rapport à la même période l’année dernière, en raison d’une baisse de ses activités dans le domaine des puces mémoire et des écrans. « Malgré des ventes solides du Galaxy S10, la rentabilité de l’activité mobile a baissé [d’une année sur l’autre], la concurrence s’intensifiant dans le segment bas et moyen de gamme », explique Samsung dans un communiqué. Le trimestre ne comprenait qu’environ un mois de ventes de la gamme S10.

Sur le premier trimestre 2019, le chiffre d’affaires de l’entreprise est de 45,2 milliards de dollars, en baisse de 14 % par rapport au premier trimestre 2018 (53,3 milliards de dollars). Le bénéfice se monte à 5,3 milliards de dollars, en chute de 60 % sur un an. Le chiffre d’affaires de l’activité mobile a chuté de 4 % par rapport à l’année précédente pour s’établir à 23,4 milliards de dollars. Samsung justifie explique que ses livraisons de smartphones ont été entravées « en raison d’une réorganisation de la gamme de produits de milieu de gamme et bas de gamme ».

Samsung n’a pas détaillé les chiffres de vente du Galaxy S10, mais elles interviennent dans un contexte de ralentissement global du marché des smartphones. Il est devenu de plus en plus difficile pour les fabricants de téléphones mobiles d’apporter d’énormes changements à leurs appareils et de se différencier les uns des autres. Les prix des téléphones les plus récents et les plus performants ont en fait augmenté. Tout cela a fait en sorte que les consommateurs attendent plus longtemps avant de changer de smartphone.

Samsung s’attend à un rebond au second semestre

Le chiffre d’affaires de Samsung a également souffert d’une baisse du prix des puces mémoire en raison d’un fléchissement de la demande pour les datacenter. Samsung a indiqué que cette baisse a été partiellement compensée par les ventes de puces pour appareils mobiles.

Dans l’ensemble, les activités de fabrication de puces et d’assemblage de processeurs pour d’autres entreprises ont diminué en raison de la « faible saisonnalité et des ajustements de stocks ». Le chiffre d’affaires de l’activité puces mémoire a chuté de 30 % par rapport à l’année précédente, tandis que celui de l’ensemble de l’activité semiconducteurs a reculé de 27 %.

Même l’activité écrans a été affectée par les smartphones. Le chiffre d’affaires de l’entreprise a baissé de 18% en raison d’une « rentabilité plus faible dans le secteur des écrans pour mobiles et des grands écran », commente Samsung.

En ce qui concerne le deuxième trimestre, la société prévoit une légère augmentation de la demande pour les smartphones et une augmentation de ses ventes de mobiles au second semestre grâce à de nouveaux modèles, notamment son Galaxy Fold dont la sortie a été retardée et des modèles 5G.

Samsung anticipe également une amélioration limitée sur le marché des puces mémoire. La firme coréenne s’attend à un rebond du marché des écrans Oled pliables pour smartphones et à ce que la demande d’écrans LCD pour les TV haut de gamme augmente.