Santé : Google s'aventure dans le domaine de l'auto-médication

Google s’aventure dans le domaine de la santé et annonce proposer des solutions pour l’auto-diagnostic des internautes qui consultent son search.

Copie d’écran des résultats de recherche de santé proposés par Google. (Source : Google)

« 1% des recherches saisies sur Google concernent des symptômes médicaux » mentionne l’entreprise dans une note de blog, tout en précisant qu’il « peut être difficile de se retrouver dans tout ce contenu lié à la santé sur le web ». Les conséquences de ce phénomène sont à la fois l’explosion d’hypocondriaques en ligne et dans le même temps les risques de l’auto-médication suite à de mauvais diagnostics.

C’est donc dans un objectif de précision que Google annonce mettre à jour son moteur de recherche pour répondre directement aux questions des internautes. Pour ce faire, Google explique avoir travaillé avec des membres de la communauté médicale pour lister et tenter de répondre aux symptômes les plus courants : mal de tête, démangeaison cutanée, problèmes articulaires. L’idée est de poursuivre ensuite sur le filon de l’auto-médication (plus de 60% des internautes utilisent le web à cette fin) en proposant des solutions à chaque cas évoqué et détaillé par l’internaute.

Ne remplace pas le médecin

Google mentionne toutefois, et c’est avant tout une question de bon sens, qu’un symptôme peut avoir des origines diverses. L’entreprise précise également que son service ne dispense en aucun cas du recours à un praticien.

Google annonce que ce nouveau service devrait être disponible sous peu aux Etats-Unis. Puis il sera disponible dans le monde entier. D’un point de vue stratégique, même si ce type de service risque de pénaliser la marque sur ces revenus publicitaires (nombreux sont les sites ‘santé’ qui utilisent le référencement payant pour apparaître en une des résultats de requête de Google) il s’intègre totalement dans la perspective de mettre sur pied un assistant intelligent comme Google Assistant qui répond à toutes les questions et préoccupations des internautes.

La mobilité de ce point de vue est un enjeu majeur : l’intégration des capteurs de santé aux smartphones, une évolution de long terme, va aussi permettre d’affiner les résultats de recherche et de personnaliser les réponses.

Go to Source