Semi-conducteurs: Samsung et Apple voraces en puces

La concurrence est féroce entre Apple et Samsung sur le marché des smartphones, des tablettes et autres montres connectées.

Tout naturellement, cela se traduit par une exploitation phénoménale de puces et autres circuits intégrés. Depuis 2011, les deux fabricants sont les principaux consommateurs de semi-conducteurs au monde.

L’influence d’Apple et Samsung sur cette industrie ne cesse même de croître, selon Gartner. Ensemble, ils ont “consommé” pour 81,8 milliards de dollars de semi-conducteurs en 2017 (19,5 % du marché mondial), soit une augmentation de plus de 20 milliards de dollars en un an.

Les autres constructeurs et équipementiers du classement ont également un impact grandissant puisque les dépenses du top 10 représentent 40 % du marché total des semi-conducteurs en 2017, contre 31 % il y a dix ans. D’ici 2021, cette part devrait dépasser les 45 % selon Gartner.

(Cliquez sur l’image pour agrandissement)

BBK, nouveau géant chinois des smartphones

Dans ce palmarès dressé par le cabinet d’études, on trouve d’autres poids lourds de l’informatique et des télécoms comme les firmes américaines Dell, HP et HPE ou les chinoises Lenovo et Huawei.

Le groupe sud-coréen LG revient dans le top 10 tandis que deux nouveaux font leur apparition : le fabricant américain de disques durs Western Digital et le groupe chinois d’électronique grand public BBK Electronics.Commercialisant des smartphones bon marché mais intégrant les dernières technologies, BBK est plus connu sous les noms d’Oppo et de Vivo. Au deuxième trimestre, ses deux marques s’octroyaient 13,7 % des ventes mondiales.

En ce qui concerne les technologies achetées, Gartner note que la pénurie des mémoires flash DRAM et NAND a entraîné une augmentation significative de leur prix.

Go to Source


bouton-devis