Spotify a dépassé le cap des 100 millions d'utilisateurs dont 30 millions payants

Le succès de Spotify illustre une nouvelle fois la montée en puissance du streaming en tant que mode d’écoute de la musique. En effet, la firme suédoise vient d’annoncer avoir passé le cap des 100 millions d’utilisateurs dans le monde (+25 millions en un an), dont 30 millions ayant opté pour un abonnement payant.

Abonnements et publicité permettent au groupe de générer un chiffre d’affaires de 1,9 milliard de dollars l’an passé (qui a quasiment doublé) mais Spotify dépense encore beaucoup en marketing et en technique. Ses pertes atteignent plus de 173 millions de dollars contre 162 millions un an plus tôt.

Une situation qui a suscité des rumeurs de vente. “Je ne vais pas vendre, non”. Telle fut la réponse de Daniel Ek après avoir été interrogé sur l’éventualité d’une cession de Spotify. Le cofondateur et P-dg du service d’écoute s’exprimait lors du symposium Brilliant Minds. “Mon ambition égoïste avec Spotify est juste d’essayer de montrer que nous pouvons créer une de ces super-entreprises ici en Europe”, a-t-il ajouté.

Si l’éventualité d’une vente de Spotify n’a jamais été officiellement évoquée, certains investisseurs estiment que la situation déficitaire de l’entreprise en fait tout de même une cible potentielle pour un acquéreur puissant. 

Pour autant, le site reste aujourd’hui le mieux placé pour profiter de la croissance du streaming dans de nombreux marchés. D’après l’étude Global Music Report 2016 de l’Ifpi, en 2015, le numérique devance les ventes physiques en chiffre d’affaires.

« La part du chiffre d’affaires mondial issu des exploitations numériques est de 45%, celle des ventes physiques de 39% » évaluent le Snep et l’Ifpi. Grâce à une croissance de ses revenus de 10,2% en 2015, le numérique a dégagé 6,7 milliards de dollars.

Moteur 

Le moteur de cette croissance du numérique, c’est le streaming : +45,2% à 2,9 milliards de dollars de CA. Cette hausse compense à elle seule la baisse du téléchargement (-10,5%) et des ventes physiques de musique (-4,5%). 

Le streaming représente désormais 19% des revenus de la musique, contre 14% un an plus tôt, et 43% des recettes du numérique. Compte tenu de l’évolution des usages, le streaming devrait dès 2016 supplanter le téléchargement en termes de chiffre d’affaires (45%).

L’étude Global Music Report 2016 recense par ailleurs 68 millions d’abonnés payants dans le monde, pour 41 millions en 2014 et 8 millions en 2010.

Normal donc que le gâteau suscite des convoitises. Spotify doit maintenant lutter contre les géants que sont Apple (avec Apple Music, déjà 15 millions d’abonnés) et bientôt Amazon.

D’après les informations de CNBC, Amazon prépare le lancement d’un service de streaming payant. L’offre serait facturée 10 dollars par mois pour un accès à un catalogue musical décrit comme “compétitif”. Amazon est en train de finaliser les accords de licence avec les maisons de disques et pourrait lancer le service à la fin de l’été ou au début de l’automne.

Malgré une arrivée tardive sur ce créneau déjà très concurrentiel, Amazon pourrait tirer son épingle du jeu notamment en associant étroitement ce nouveau service avec son enceinte connectée Echo qui permet de contrôler un certain nombre d’activités et d’applications à la voix.  

Go to Source