Stratoscale part à l’assaut du cloud hybride 

Fournisseur de services cloud hybrides automatisés et compatibles avec AWS, la start-up israélienne Stratoscale se positionne sur un marché en pleine expansion et répond aux besoins d’entreprises amenées à gérer des applications historiques et des microservices. 

CEO et cofondateur de Stratoscale, Ariel Maislos apporte la souplesse du cloud public dans les instances locales. (Crédit D.R.)

Installée à Herzliya, en Israël, Stratoscale a été créée en 2013 par Ariel Maislos qui avait précédemment fondé Anobit, une jeune pousse spécialisée dans la gestion de la flash et cédée à Apple en 2012. Avant de quitter le navire impérial de Cupertino pour voguer vers de nouvelles aventures, il a occupé le poste de directeur senior en charge du stockage flash, très utilisé dans les datacenters de la firme. 

Alors que l’adoption du cloud progresse et que les développeurs se tournent de plus en plus vers les services managés, ils ont du mal à gérer les applications plus anciennes qui ne s’intègrent pas au nouveau modèle. Qu’il s’agisse de questions de réglementation ou de propriété des données, de nombreuses entreprises n’adopteront jamais pleinement le cloud public, ce qui signifie que les modèles hybrides sont là pour rester. Cependant, les modèles hybrides signifient souvent que certaines applications (et donc les utilisateurs finaux) reçoivent moins d’attention et de ressources, d’où une expérience inférieure.

Un AWS like sur site

Pour améliorer l’expérience des utilisateurs, les services cloud de Stratoscale transforment l’infrastructure sur site en ressources en libre-service, à la demande, avec multilocation intégrée. La start-up permet en fait de proposer des ressources locales similaires à celles de services cloud populaires comme EC2EBSVPC, RDS, ELB et EMR afin que les développeurs et les opérationnels IT puissent tirer parti de tous les avantages du cloud public, sans compromettre le contrôle, la gouvernance et la sécurité.

Stratoscale gère automatiquement tous les aspects des services open source, y compris Kubernetes et divers moteurs de base de données, ce qui permet d’éliminer la charge d’approvisionnement, de surveillance, de mise à l’échelle et de mise à niveau des briques open source. La start-up fournit également des API compatibles AWS, ce qui permet aux clients d’intégrer plus facilement des solutions automatisées sans faire appel à des ressources matérielles locales. Parmi les concurrents de Stratoscale, on peut citer AWS avec ses partenaires, Microsoft Azure StackRed HatPivotalPlatform9 et bien sûr VMware. 

La start-up a aujourd’hui levé 70 millions de dollars en capital-risque auprès de Battery Ventures, Bessemer Venture Partners, Cisco, Intel, Qualcomm VenturesSanDisk et Leslie Ventures. Elle se positionne sur un marché compétitif et en pleine expansion et dispose d’une liste décente de clients. A savoir Arlington OrthopedicsBe Takeoff, InCArta, SparkinIT et Skyberate.

Go to Source


bouton-devis