Streaming : YouTube Music débarque en France

YouTube poursuit son offensive dans le streaming en annonçant la disponibilité de YouTube Music en France. Dans la ligne de mire, Spotify, Deezer et autre Apple Music. « YouTube Music est un nouveau service de streaming musical qui permet de bénéficier des avantages de YouTube avec l’exploration simplifiée et personnalisée des contenus musicaux. Que vous souhaitiez écouter, regarder ou découvrir des artistes, vous pouvez retrouver au même endroit tout l’univers de la musique », explique la filiale de Google.

 

Recommandation, recherche intelligente, contenus exclusifs, un mode off-line : le service met en avant ses arguments pour se faire une place dans un marché déjà bien occupé. 

Le modèle économique est classique : YouTube Music est disponible gratuitement avec publicité, tandis que YouTube Music Premium permet d’écouter de la musique en arrière-plan mais aussi en mode hors connexion, le tout sans publicité pour 9,99 euros par mois. Des promotions de lancement sont évidemment disponibles.

« L’arrivée de Youtube Music sur le marché du streaming audio payant est une bonne nouvelle pour notre industrie. Cela renforce l’offre globale de streaming et permet une exposition encore plus large de nos artistes. YouTube a toujours été plébiscité par les fans de musique. Le lancement de Youtube Music leur offrira un service encore plus élaboré tout en assurant les intérêts des artistes et des ayants droits. », commente Thierry Chassagne, patron de Warner, major partenaire de YouTube.

Google a donc décidé de scinder son offre, avec d’un côté un service centré sur le streaming musical (YouTube Music) et de l’autre un service complet comprenant la musique et les contenus originaux (YouTube Premium).

Une double approche qui risque bien d’apporter une certaine confusion dans un marché où les places commencent à être chères. Car si la consommation du streaming audio payant explose, cela profite avant tout à deux acteurs, Apple et Spotify.

Ce dernier reste bien accroché à la première place mondiale. Le suédois compte au dernier pointage 75 millions d’abonnés payants, c’est 45% de plus qu’il y a un an ! Avec les utilisateurs gratuits, sa base globale se hisse à 170 millions d’utilisateurs mensuels actifs, soit une progression de 30%.

Spotify s’appuie notamment sur son offre gratuite pour inciter à passer au payant. La version sans abonnement agit comme un aspirateur d’autant plus que Spotify vient encore d’améliorer l’expérience pour mieux retenir les mélomanes dans son écosystème. La recette semble fonctionner à plein régime. 

Son challenger direct, Apple, annonce 50 millions d’utilisateurs, un chiffre à nuancer. Il inclut en effet ceux qui écoutent de la musique sur le service Apple grâce à des périodes d’essai, gratuites. 

Pour autant, Apple peine à rentabiliser cette activité. La plate-forme de streaming d’Apple générerait ainsi une marge brute de 15% (très très loin de l’Apple Store) quand Spotify se hisse aujourd’hui à 24%.  « La musique en streaming n’est pas une affaire juteuse à cause des redevances que les diffuseurs doivent payer aux labels et aux artistes », explique le Wall Street Journal.  

Même punition pour Spotify  dont les investissements technologiques et marketing pèsent sur la rentabilité. Au premier trimestre, la plate-forme a perdu 41 millions d’euros pour un chiffre d’affaires en hausse de 26% à 1,1 milliard de dollars. 

Reste à savoir comment YouTube Music va entrer dans ce jeu. YouTube profite d’une formidable base d’utilisateurs mais le passage au payant reste toujours une opération délicate, surtout quand on est déjà client d’autres services similaires. La valeur ajoutée est donc capitale.

Go to Source


bouton-devis