Terrorisme : Twitter a fermé 235 000 comptes en 6 mois

Twitter vient de livrer ses dernières statistiques en matière de lutte contre l'apologie du terrorisme sur ses comptes. Crédit: D.R.

Twitter vient de livrer ses dernières statistiques en matière de lutte contre l’apologie du terrorisme sur ses comptes. Crédit: D.R.

Le réseau social américain Twitter a annoncé avoir neutralisé 235 000 comptes faisant l’apologie du terrorisme au cours des six derniers mois. Au total, 360 000 comptes litigieux ont été fermés depuis la mi-2015.

Twitter poursuit ses efforts en matière de lutte contre le terrorisme. Jeudi, le réseau social a annoncé avoir fermé 235 000 comptes supplémentaires au cours de ces six derniers mois pour violation de sa politique relative à l’apologie du terrorisme. Entre la mi-2015 et février 2016, le site annonçait déjà en avoir neutralisé 125 000, ce qui fait un total de 360 000 comptes fermés pour des raisons liées au terrorisme depuis le milieu de l’année 2015. Sur son blog, la compagnie fait également savoir que les suspensions au jour le jour avaient augmenté de 80% depuis l’année dernière, avec des pics de suspensions immédiatement après les attaques terroristes. « Notre temps de réponse aux demandes de suspension de comptes, la durée pendant laquelle ces comptes se trouvent sur Twitter et le nombre de followers qu’ils accumulent, ont diminué de façon significative », a précisé a compagnie dans un billet de blog. « Nous avons également fait des progrès concernant la possibilité pour les personnes qui ont été suspendues de ne pas pouvoir revenir immédiatement sur la plateforme ».

Dans le même temps, le site a déclaré avoir renforcé ses équipes qui examinent les signalements, ainsi que leur outils et leurs capacités linguistiques. Il poursuit sa coopération avec d’autres plateformes communautaires, telles que Facebook pour partager des informations et les bonnes pratiques afin d’identifier tout contenu à caractère terroriste.

Twiter reconnait qu’il n’existe pas d’algorithme magique pour identifier le contenu terroriste sur Internet. Toutefois au cours des six derniers mois, ses outils lui auraient permis d’identifier automatiquement 35% des comptes et de les suspendre pour promotion du terrorisme.

Go to Source


bouton-devis