Test du Honor 5X : la bonne affaire des smartphones 5,5 pouces

Le Honor 5X reprend la formule chère à la marque « jeune » de Huawei : proposer un smartphone réussi à un prix abordable. Ça a marché avec les Honor 6 et 7. Cette fois-ci, le fabricant chinois s’attaque au format 5,5 pouces avec un terminal au design séduisant et affichant des caractéristiques prometteuses pour ses 229 euros. Le pari est réussi, non sans accrocs, que le bas prix incite tout de même à minimiser.

Design et ergonomie : il a (presque) tout d’un grand

Après une gamme 2014 correcte sans plus, Honor a créé la surprise avec la finition du Honor 7, franchement à la hauteur de certains flagships concurrents. Le Honor 5X prend le même chemin avec quelques bémols, mais un bon point pour commencer : le dos, assez réussi, est en aluminium brossé. Honor nous a assuré qu’il était inspiré par la façade du musée Guggenheim de Bilbao. Nous, on pense plutôt qu’il est très influencé par le HTC One M8.

Derrière les apparences, le souci du détail est un peu moins respecté que sur le Honor 7. Les deux parties en plastique pour les antennes jurent un peu plus, et l’aluminium utilisé semble assez sensible aux rayures. Les bords biseautés ont déjà pris quelques impacts en deux jours. On ne va quand même pas faire la fine bouche outre mesure : rares sont les smartphones aussi bien finis dans cette gamme de prix.

Honor 5X 8

Le dos laisse apparaître un capteur d’empreintes qu’on a peu l’habitude de voir sur un smartphone dans cette gamme de prix. Facilement accessible, il souffre toutefois du même défaut que tous les capteurs positionnés à cet endroit : il n’est vraiment utilisable qu’avec l’index, téléphone en main.

Honor 5X 9

Le Honor 5X ne cache pas particulièrement sa grande taille. Si le téléphone est fin et léger, les bordures autour de l’écran sont assez larges. Il affiche en fait les dimensions du Honor 6 Plus, c’est-à-dire pas ce qui se fait de plus encombrant sur cette diagonale (l’iPhone 6 Plus, entre autres), mais pas non plus un record d’intégration de la dalle. On déplore au passage un compromis prévisible : la surface est simplement recouverte d’un film de protection, très facile à marquer, lui aussi. Pas de Gorilla Glass en dessous.

Honor 5X 3

Composants : une bonne fiche technique pour le prix

La fiche technique du Honor 5X réserve une surprise aux utilisateurs européens. Alors que la version chinoise du smartphone embarque un Snapdragon 615, il gagne un Snapdragon 616 à 1,5 GHz en traversant le continent. 2 Go de mémoire vive épaulent le processeur, et on verra que c’est un peu juste dans certains cas.

Huawei reste prudent sur l’écran : une dalle LCD IPS de 5,5 pouces en Full HD, ça n’a rien d’extraordinaire, et c’est tant mieux, si la puce ne peut pas gérer une définition supérieure qui ne s’impose pas de toute façon. Une rapide comparaison face au Honor 7 révèle des couleurs un peu plus froides. Pour autant, l’afficheur, lisible et lumineux, donne satisfaction.

Honor 5X 4

Le Honor 5X ne propose qu’une capacité de stockage : 16 Go en interne, extensible via un slot microSD. Ce dernier partage un tiroir avec le slot Nano SIM, tandis qu’une seconde trappe permet d’insérer une Micro SIM, à condition de se limiter à une connectivité 2G. Côté 4G, justement, pas de mauvaises surprises : toutes les bandes françaises sont gérées, notamment le 800 MHz, parfois oublié par les constructeurs chinois.

Honor 5X 2

Huawei n’a pas lésiné sur la batterie : sans atteindre les capacités gigantesques du Mate 8 ou du Zuk Z1, 3 000 mAh, au vu des autres caractéristiques techniques, ça permet logiquement au terminal de tenir largement une grosse journée sans trop d’encombres.

À l’usage : une expérience honorable

Qui dit Honor, dit Emotion UI. L’interface de Huawei a ses fans et ses détracteurs. Les uns apprécient l’ergonomie largement inspirée d’iOS, les autres lui reprochent de dénaturer Android. Question de goût, sans doute, mais ce qu’on ne peut pas nier, c’est qu’on aimerait un peu plus de cohérence de la part du constructeur.

Ainsi, on regrette l’absence des petites nouveautés ajoutées au Honor 7, comme ses jolis thèmes animés. Dommage, car on a beau critiquer les choix esthétiques de EMUI, la ROM n’est pas sans intérêt. On apprécie notamment les alertes qui préviennent en amont lorsqu’une application souhaite afficher des notifications, le gestionnaire d’économie d’énergie qui signale les apps gourmandes, et les diverses fonctionnalités associées au capteur d’empreintes.

Il est ainsi possible d’associer un appui simple ou prolongé à plusieurs actions : décrocher le téléphone, retourner en arrière, déclencher une photo ou encore revenir à l’accueil.

Dans un domaine plus confidentiel, on peut verrouiller certaines applications à l’aide du capteur, ou créer une zone sécurisée dans l’explorateur de fichiers.

Honor 5X capture 3
Honor 5X capture 4

D’autres fonctionnalités tiennent davantage du gadget On peut ainsi accéder à différentes apps depuis chaque doigt, une idée malheureusement plus intéressante sur le papier qu’en pratique : comme mentionné plus haut, essayez de déverrouiller votre smartphone avec l’annulaire !

Honor 5X capture 1
Honor 5X capture 21

Même le majeur nécessite déjà une gymnastique pas très confortable. Les balayages vers le haut ou vers le bas, pour afficher les apps récentes ou le centre de notifications, partent également d’une bonne intention, mais le capteur est trop petit pour éviter les ratés.

Le lecteur en lui-même, pour son usage de base, est plutôt réussi. Il déverrouille le smartphone en une demi-seconde, écran éteint. Forcément pas aussi instantané qu’un iPhone 6s, mais suffisamment véloce pour que ce ne soit pas un obstacle. La reconnaissance, pas complètement exempte d’erreurs, s’avère fiable.

Honor 5X capture 9
Honor 5X capture 10

D’une manière générale, malgré quelques défauts qui trahissent son positionnement tarifaire, l’utilisation du Honor 5X demeure satisfaisante. L’écran, lisible, convient à toutes les situations, la sortie casque nous a paru relativement puissante, la prise en main reste confortable compte tenu de la grande taille du terminal, et que ce soit pour les tâches basiques comme la téléphonie, le surf ou pour le multimédia ou les jeux, le smartphone remplit son contrat. En revanche, on est forcé de constater des saccades et ralentissements occasionnels dans l’interface. Problème de RAM, ou d’optimisation ?

Photo : copie à revoir

Malheureusement, les constructeurs de smartphones « pas chers » sacrifient souvent un composant comme le capteur photo pour rentrer dans leurs frais, et le Honor 5X n’y échappe pas. Vu le peu de temps passé lors de sa présentation sur cette partie, on n’attendait pas d’agréable surprise, et on avait raison, car c’est très moyen, quelles que soient les conditions.

Honor 5X photo scene

Un point positif tout de même : les images sont homogènes. Le problème, c’est que le bruit l’est aussi, et si ça passe dans de bonnes conditions d’éclairage, le rendu en faible luminosité en pâtit fortement, quand les soucis de réactivité de la mise au point ne rendent pas les photos complètement floues.

Performances : suffisantes sans mettre le feu

Si le Snapdragon 616 embarqué par le Honor 5X offre des performances correctes, il faut mesurer ses attentes. Concrètement, la puce est à la hauteur pour un usage « standard » du smartphone et des jeux « casual ». N’en espérez pas trop : les tests et jeux plus gourmands révèlent des résultats plus mitigés. Commençons par le bon point : la partie CPU qui s’en tire avec les honneurs.

Le GPU Adreno 405, en revanche, est un peu à la peine. Non pas que ce soit surprenant mais, alors qu’on laissait le bénéfice du doute à la démo réalisée lors du lancement, il faut se rendre à l’évidence : on a vu beaucoup plus fluide, comme en témoignent nos mesures sur 3D Mark et GFXBench.

Dans la pratique, on vérifie ces mesures. Asphalt 8 tourne bien, mais se règle par défaut en niveau de détail moyen. Même en forçant le plus élevé, tous les effets ne sont pas gérés, et les ralentissements sensibles sur les passages chargés.

Honor 5X capture 31

Un exemple plus « casual », mais tout de même assez gourmand en ressources : Lara Croft Go. Le jeu en 3D isométrique (mais temps réel) de Square Enix est jouable, néanmoins, les animations manquent clairement de fluidité par rapport à un smartphone plus puissant, même un Snapdragon 801 comme celui du Zuk Z1.

Honor 5X capture 32

Autonomie : le Honor 5X a du souffle !

La batterie du Honor 5X, elle, ne déçoit pas ! Honor promettait jusqu’à un jour et demi d’autonomie, et c’est à peu près ce qu’on obtient en usage courant et peu intensif : mails en ramassage régulier toutes les demi-heures, synchro Facebook et Twitter, surf web, quelques photos et jeux occasionnels.

Sur un test plus conséquent comme celui de PC Mark, on tombe à 6 heures et 16 minutes. Ça peut paraître peu, mais il s’agit là d’un usage continu du smartphone avec écran allumé en permanence, à 200 Cd. On tombe alors dans la moyenne de terminaux comme le Galaxy S6 de Samsung. Pour rappel, les records récents en la matière étaient le Zuk Z1 et le Huawei Mate 8, tous deux équipés de batteries dépassant les 4 000 mAh.

Notre avis

Le Honor 5X confirme la bonne passe de Huawei, sous son propre nom comme sous sa marque « jeune ». Après des Honor 6 et 7 franchement réussis, le constructeur chinois remet ça avec un smartphone aux nombreuses qualités pour son prix relativement bas de 229,99 euros, auquel certaines offres viennent déjà se greffer. Le design fin et élégant (merci le métal brossé), la présence d’un capteur d’empreintes, l’intégration d’un assez bel écran 5,5 pouces Full HD et d’une batterie de capacité confortable, sont autant d’arguments qui en font une bonne affaire.

Par rapport au Honor 7, on déplore malgré tout quelques compromis prévisibles pour tirer les prix vers le bas. Si le design est plaisant, le téléphone semble tout de même plus sensible à l’usure, et n’échappe pas aux économies de bouts de chandelle, comme la pose d’un simple film protecteur sur l’écran plutôt que le recours à du Gorilla Glass, ou un appareil photo tout juste acceptable.

Malgré ces défauts, le Honor 5X se distingue sur le segment 5,5 pouces, sur lequel il offre un rapport qualité/prix difficile à battre, à condition de se satisfaire ses choix en matière d’interface utilisateur.

Honor 5X

Les plus

+ Design élégant (dos en aluminium brossé)

+ Capteur d’empreintes réactif

+ Bonne autonomie

+ Ecran 5,5 pouces et Full HD

Les moins

– Appareil photo moyen

– Quelques ralentissements dans l’interface

– Facile à rayer

4

Go to Source