Test : Google WiFi, le meilleur routeur du marché ?

Le routeur Google Wi-Fi est désormais disponible en France à 139 euros en prix unitaire. Si vous avez besoin d’étendre la couverture Wi-Fi dans votre domicile, c’est assurément le meilleur appareil du moment.

Pour l’installer et l’utiliser vous aurez besoin de deux choses :

– Un smartphone ou une tablette Android ou iOS ;

– Un compte Google qui s’active gratuitement.

Contrairement à la plupart des routeurs, celui-ci n’utilise pas d’interface web et se contrôle uniquement via l’application mobile Google Wi-Fi. Une fois installé, l’appareil restera connecté à Google en permanence. Le géant californien assure que le Wi-Fi ne collecte aucune donnée liée à son utilisation. En revanche, le système récupère des informations sur le matériel, l’application et le réseau. On peut cependant désactiver tout cela dans les paramètres.

 

Mais il faut garder à l’esprit qu’une connexion constante à Google est nécessaire, ce que certains n’accepteront pas. Il existe quelques routeurs domestiques maillés qui ne nécessitent aucune connexion avec le réseau du constructeur comme l’Orbi de Netgear par exemple.

Reste que la plupart des usagers s’en accommoderont, d’autant plus que cela assure une protection contre les attaques malveillantes grâce à des mises à jour régulières. Si donc vous acceptez cette condition, le Google Wi-Fi vous offrira le meilleur rapport prix/performance/simplicité d’usage.

Ce que nous aimons

-Le prix tout d’abord. 139 euros pour une seul routeur, 249 euros pour deux. C’est nettement moins cher que ce proposent les concurrents tels que les routeurs Eero ou Orbi.

-La facilité d’utilisation. Il nous a fallu à peine 15 minutes pour configurer trois Google Wi-Fi en nous servant d’un smartphone Android. La procédure est limpide et presque amusante.

-Les performances avec une vitesse moyenne de 470 Mbit/s, ce qui est très bien pour un routeur AC1200.

 

Il faut cependant savoir que chaque fois que l’on étend un signal Wi-Fi, celui-ci perd en puissance, ce qui entraîne une perte de vitesse. On peut atténuer ce phénomène en plaçant le routeur satellite non loin du routeur maître ou carrément éviter tout problème en reliant les deux appareils par une connexion filaire.

La couverture et la solidité du réseau sont excellentes. Que ce soit avec un seul routeur ou trois en maillage, le test d’endurance sur 48 heures a été réussi haut la main. Pour ce faire, nous demandons le transfert d’un gros volume de données entre plusieurs terminaux, en l’occurrence quatre pc portables. Dans le cas du Google Wi-Fi, il n’y a eu aucune déconnexion sur la période. La solidité du signal est également très bonne et permet de se déplacer à loisir et de passer d’un point d’accès à un autre sans interruption. Nous avons testé cela en passant un appel VoIP qui n’a pas subi la moindre perturbation.

Google assure que son système analyse constamment l’environnement afin de toujours choisir le canal le plus clair et la meilleure bande Wi-Fi 5 ou 2,4 GHz. Nous l’avons essayé dans une maison avec d’autres routeurs et le réseau Google s’est montré effectivement très stable.

 

Comment fonctionne-t-il ?

A beaucoup d’égards, ce routeur Google est une évolution du modèle précédent OnHub. La principale différence est que l’on peut associer jusqu’à trois appareils. Un routeur couvre environ 110 m² et trois routeurs maillés couvrent plus de 370 m². Sur sa page de présentation, Google recommande d’utiliser deux appareils pour des espaces compris entre 85 et 170 m².

Tous les routeurs Google sont identiques. Lorsqu’ils sont plusieurs, l’un d’eux fait office de routeur principal qui se connecte à la source, comme une box Internet. Les autres routeurs sont des satellites que l’on peut disposer chez soi pour étendre la couverture Wi-Fi. En fonction de la configuration du logement, l’éloignement entre les boitiers peut varier et l’application vous aide à trouver l’emplacement idéal en mesurant la qualité de la connexion entre deux routeurs.

Elle affiche le réseau domestiques dans une présentation simple à comprendre et l’on peut s’en servir pour définir une priorité à un terminal en particulier ou suspendre l’accès Internet sur un ou plusieurs terminaux. On peut également voir à quel routeur un terminal est connecté et personnaliser quelques paramètres pour créer un accès invité, définir des horaires d’utilisation pour les enfants, ajouter un administrateur réseau, etc.

 

Ce Google Wi-Fi combine la simplicité d’utilisation, la couverture Wi-Fi de qualité et de très bonnes performances.

À savoir pour les utilisateurs avancés

Étendre un signal Wi-Fi par une connexion sans fil entraine systématiquement une perte de 50% car le routeur satellite doit effectuer deux opérations en même temps : recevoir le signal Wi-Fi puis le rediffuser. Si vous utilisez deux Google Wi-Fi, les terminaux qui se connectent au routeur satellite auront besoin de deux fois plus de temps pour recevoir le même volume de données que ceux qui se connectent au routeur maître.

Cela ne sera pas trop dérangeant si votre usage principal consiste à naviguer sur Internet car le Wi-Fi est beaucoup plus rapide que la plupart des connexions haut débit. En revanche, si vous prévoyez d’effectuer des tâches exigeantes comme de la sauvegarde de données ou du transfert de gros fichiers entre deux ordinateurs, alors le Wi-Fi n’est pas la meilleure option.

Le second point de frustration concerne l’absence d’options de réglage et de personnalisation. Le Google Wi-Fi n’offre pas autant de possibilités qu’un routeur classique. Pas de filtrage MAC, de prise en charge du DDNS qui s’avère indispensable pour créer un serveur VPN ou un accès à distance. Nous n’avons même pas réussi à changer l’adresse IP par défaut. Bref, ceux qui ont l’habitude et le goût des réglages réseaux sur mesure seront frustrés. Signalons enfin que le routeur Google ne possède qu’un seul port réseau, ce qui vous obligera à acquérir un commutateur réseau.

A qui s’adresse le Google Wi-Fi ?

– À ceux dont la connexion Internet est lente ;

– À ceux qui ont un grand logement et veulent disposer d’une connexion Internet dans les moindres recoins ;

– À ceux qui ne veulent pas s’embarquer dans des réglages complexes ni se battre avec du jargon technique ;

– À ceux qui veulent avant tout naviguer sur la Toile et regarder films en streaming ;

 

En revanche, le Google Wi-Fi n’est pour vous si :

– Vous voulez pouvoir paramétrer votre réseau domestique dans les moindres détails ;

– Vous possédez une connexion Internet très rapide ou que vous avez besoin d’une connexion réseau locale très performante ;

– L’idée que le système soit constamment connecté à Google ne vous convient pas ;

– Vous utilisez la plupart de vos appareils avec des connexions réseau filaires ;

Si donc vous tombez dans cette seconde catégorie, mieux vous tourner vers autre chose, comme l’Orbi de Netgear qui vous offrira la performance et un niveau de paramétrage avancé, mais coute beaucoup plus cher. Ou autrement, l’option du routeur classique comme un RT-AC88U d’Asus qui en prime vous offrira plus de ports réseau.