The Mandalorian : découvrez les premières images de la nouvelle série Star Wars de Disney

The Mandalorian : découvrez les premières images de la nouvelle série Star Wars de Disney

Les fans présents à la Star Wars Celebration de Chicago (États-Unis) ont eu droit à un premier aperçu de The Mandalorian, la première série de Disney avec Pedro Pascal (Oberyn Martell dans Game of Thrones) dans le rôle du chasseur de prime Boba Fett. Elle sortira sur le service de streaming Disney+ qui sera lancé le 12 novembre outre-Atlantique puis début 2020 en Europe. La présentation a été rediffusée sur Internet, mais les spectateurs présents sur place ont eu droit à des images exclusives. Heureusement, Cnet.com était présent sur place pour vous en faire profiter.

 

Jon Favreau et Dave Filoni, les producteurs exécutifs, ont commencé par expliquer les origines de la série, qui se déroule cinq ans après le Retour du Jedi. Le monde souterrain de Star Wars était un environnement très riche en contes, selon Favreau, et il voulait revenir au ton des vieux films occidentaux et de samouraïs qui ont inspiré George Lucas. L’univers étendu Legends, les romans Star Wars et médias créés avant que Disney ne les exploite pour ouvrir la voie au Réveil de la Force en 2015, ont également été utilisés comme terreau pour The Mandalorian.

Les acteurs Pedro Pascal, Gina Carano et Carl Weathers sont ensuite montés sur scène pour parler de leurs personnages. Pascal s’est montré avare en détails. « Le Mandalorien est un mystérieux mercenaire solitaire dans les confins de la galaxie », dit-il. « Certains diront qu’il a une morale douteuse. » Le personnage de Gina Carano s’appelle Cara Dune, un ancien soldat de choc de l’Alliance rebelle, tandis que Carl Weathers interprète Greef Carga, un personnage qui travaillera étroitement avec celui de Pedro Pascal.

« C’est un peu le chef de cette guilde de chasseurs de primes », a révélé Weathers. Les participants ont eu droit à une courte séquence montrant le Mandalorien marchant sur un pont dans un monde glacé, suivant un transpondeur vers un abri. Il devait probablement être à la poursuite d’une proie.

 

De nouvelles planètes, races, espèces et vaisseaux spatiaux

On a pu apercevoir le vaisseau du Mandalorien, appelé Razorcrest, qui est apparemment un hommage au vaisseau original de Jango Fett (Kuat Drive Yards Amphibious Interstellar Assault Transport/infantry) vu dans le jeu vidéo Star Wars : Bounty Hunter de 2002. On peut voir Pedro Pascal en train de s’équiper et John Favreau a rélévé que de nouvelles planètes, races, espèces et vaisseaux spatiaux seront introduits par la série.

En décrivant davantage son personnage, Pedro Pascal a élaboré sur le côté occidental et samouraï. « Il a beaucoup de Clint Eastwood en lui », a-t-il dit, notant qu’il avait beaucoup regardé les films de Sergio Leone et d’Akira Kurosawa pour se préparer au rôle.

Les fans présents ont eu droit à une autre scène dans la plus pure veine de la Guerre des étoiles : une cantina. On y voit le Mandalorien et Greef Carga discutant d’un contrat que le chasseur de prime accepte.

Il entre dans un marché de style Mos Eisley où l’on voit un singe-lizard kowakien comme Salacious Crumb dans Le Retour du Jedi et un autre dans une cage derrière lui. En arrivant à une porte, le Mandalorien doit passer un droïde gardien TT-8L/Y7 (une caméra de sécurité sur une tige comme celle que l’on voit à l’entrée du palais de Jabba au début du Retour du Jedi). Il entre dans une pièce et se retrouve entouré d’une bande de Stormtroopers en armures sales qui lui font remarquer leur supériorité numérique. « Nous sommes à quatre contre un », dit un Stormtrooper. « J’aime ce genre de cote », rétorque le chasseur.

 

Le beskar, l’alliage des armures des Mandaloriens

Après une brève interruption d’un médecin (Omid Abtahi), le personnage anonyme de Werner Hergog offre au Mandalorien du beskar en échange d’une mystérieuse prime vieille de 50 ans. Le beskar, aussi appelé fer Mandalorien, est un alliage ultra résistant dans lequel sont forgées les armures mandaloriennes. Le beskar est estampillé du symbole impérial – peut-être que le régime oppressif l’a saisi après que la planète Mandalore se soit soulevée comme on le voit dans Star Wars Rebels ? Le Mandalorien déclare que le beskar appartient à son peuple et qu’ils ont besoin de rétablir l’ordre après une période de désarroi, laissant entendre que la rébellion a échoué.

Les spectateurs ont ensuite eu droit à un montage de scènes. « Le monde est-il plus pacifique depuis la révolution ? » se demande Herzgog, se référant à la chute de l’Empire. On découvre ensuite Giancarlo Esposito (Breaking Bad), qui joue un officier impérial à l’allure impressionnante portant une cape et une armure noires alors qu’il conduit une équipe de Stormtroopers à une résidence. « Brûlez-les », dit-il, avant qu’un trooper lance-flammes (dans une armure rouge) ne se détache du groupe. On le revoit plus tard aux commandes d’un chasseur TIE.

On croise également des chasseurs de primes qui ressemblent beaucoup à 4-LOM et IG-88, que l’on voit à bord du vaisseau amiral de Vador dans l’Empire Contre-Attaque. « Regardez dehors. Je ne vois rien d’autre que la mort et le chaos. » Le Mandalorien nous en donne un avant-goût en abattant un groupe de Stormtroopers avec son fusil dont il se sert ensuite pour écraser le casque d’un soldat malchanceux avec la crosse. Il faudra patienter jusqu’à l’année prochaine pour en découvrir davantage. La date de lancement de Disney+ en France n’a pas encore été annoncée.

Source : Cnet.com

à lire aussi