Trafic routier : Audi prévient quand le feu passe au vert

Avec l'intégration V2I à certains de ses véhicules, Audi prévient quand le feu passe au vert. (crédit : US DOT)

Avec l’intégration V2I à certains de ses véhicules, Audi prévient quand le feu passe au vert. (crédit : US DOT)

Audi commence les intégrations V2I – vehicle-to-infrastructure – sur ses modèles Q7, A4 et A4 allroad. A partir de cet automne, dans quelques villes américaines sélectionnées, les conducteurs de certains véhicules seront renseignés sur le temps d’attente au feu rouge et prévenus du passage au vert.

Le constructeur automobile Audi a annoncé hier qu’il équipait ses modèles 2017 de la technologie de communication V2I, vehicle-to-infrastructure, qui permet d’informer les conducteurs lorsque le feu de circulation passe du rouge au vert. Ces fonctionnalités seront proposées par Audi of America sur certains modèles d’Audi Q7, A4 et A4 allroad avec le service Connect PRIME, et ne constituent que la première étape de l’intégration V2I, précise le constructeur. Elles apparaîtront dès cet automne dans certaines villes sélectionnées aux Etats-Unis, puis seront accessibles dans de grandes villes à travers le pays au cours de l’année prochaine.

Avec ce système, les voitures peuvent communiquer avec l’infrastructure de régulation du trafic, recevant en temps réel l’information depuis le système qui gère les feux de circulation. Le lien entre le véhicule et l’infrastructure passant par la connexion LTE embarquée. Pendant qu’il attend au feu tricolore, l’affichage numérique du véhicule informe le conducteur du temps qu’il lui reste à attendre avant que le feu passe au vert. Ce service a été testé par Audi à Palo Alto, en Californie, à Las Vegas (Nevada) et à Washington D.C. selon ABIResearch.

Un programme du Department of Transport

La communication V2I qui permet l’échange d’informations opérationnelles et de sécurité entre les véhicules et l’infrastructure de régulation résulte d’un programme de l’ITS JPO (Intelligent Transportation Systems Joint Program Office) du ministère américain des transports. Il vise en premier lieu à éviter les accidents. Depuis plus de dix ans, l’administration planche sur les bénéfices qui pourraient résulter des technologies qui permettent aux véhicules de communiquer ensemble et avec les centres de régulation du trafic.

Go to Source


bouton-devis