Trimestriels Lenovo 2016 : La profitabilité s'améliore

Yuanqing Yang, président et CEO de Lenovo : « Dans le domaine du data center, nous continuerons à augmenter nos ventes sur le segment de l'hyperconvergence et à améliorer notre profitabilité sur celui de l'hyperscale »

Yuanqing Yang, président et CEO de Lenovo : « Dans le domaine du data center, nous continuerons à augmenter nos ventes sur le segment de l’hyperconvergence et à améliorer notre profitabilité sur celui de l’hyperscale »

Le fabricant chinois est parvenu à faire grossir son bénéfice net trimestriel de 64% en dépit d’une baisse de chiffre d’affaires sur tous les territoires où il est actif et pour presque toutes ses gammes de produits.

Lenovo est logiquement impacté par le contexte difficile que traverse l’industrie informatique mondiale. Pour le compte du premier trimestre de son exercice 2016-2017, le fabricant chinois a dégagé 10,1 Md$ de chiffre d’affaires, soit une baisse de 6% (-4% sans l’impact des taux de change) à période comparée des douze mois précédents. Dans ce contexte, l’entreprise est pourtant parvenue à améliorer considérablement sa profitabilité. Le bénéfice avant impôts s’est en effet envolé de 297% pour atteindre 206 M$. Quant au bénéfice net, il s’est envolé de 64% à 173 M€. Un bémol, néanmoins : la marge brute trimestrielle s’est repliée de 7% pour ne plus représenter « que » 1,5 Md$.

La division PC & Smart Devices est celle ayant connu la plus forte baisse de chiffre d’affaires (-7%) au premier trimestre. Sur la base de ses 7 Md$ de facturations, elle a enregistré un bénéfice avant impôts de 370 M$ en hausse de 2,4%. L’entité Mobile Business Group a également connu une baisse de revenus notable (-6%) au premier trimestre. Son chiffre d’affaires se situe ainsi à 1,7 Md$ et sa perte avant impôts à 206 M$. Dernière grande division de Lenovo, le Data Center Business Group a soldé son trimestre sur 1,1 Md$ de revenus, soit 1% de mieux qu’au premier trimestre 2015-2016. Ses ventes de plateformes ThinkServer et System X ont débouchées sur 64 M$ de pertes avant impôts.

Lenovo a aussi connu des baisses de ventes sur quasiment tous les marchés où il est présent, à commencer par la Chine. Ici, ses facturations ont fortement reculé (-9,8%) pour se situer à 2,9 Md$. Dans la zone EMEA, la décroissance s’est  établie à -7,3% pour 2,5 Md€ de chiffre d’affaires. Enfin, le fournisseur a connu une baisse d’activité en Amérique du Nord avec des revenus en repli de 6,6% à 3 Md$.

Go to Source