Trophées 2018 Syntec Numérique : Wallix, Ivalua, Platform.sh et Toucan Toco

A l’occasion de son Panorama 2018 des éditeurs français, Syntec Numérique a décerné des trophées au PaaS Platform.sh pour sa réussite à l’international, à la plateforme de e-sourcing Ivalua pour sa transition vers le SaaS et au spécialiste des accès sécurisés Wallix pour son innovation. Le prix du jury est revenu à Toucan Toco, qui met l’analyse de données entre les mains des métiers.

De gauche à droite, Jean-Noël de Galzain, fondateur de Wallix ; Franck Lheureux, DG EMEA d’Ivalua ; Ori Pekelman, co-fondateur de Platform.sh et Baptiste Jourdan, co-fondateur de Toucan Toco. (Crédit : LMI/MG)

Cette semaine, la présentation par Syntec Numérique du 8ème Panorama des éditeurs français de logiciels a braqué les projecteurs sur certains parcours, remarquables en termes d’innovation, d’évolution du business model, de singularité de l’offre ou de réussite hors du marché français. Ainsi l’éditeur Platform.sh, fournisseur d’un PaaS qui automatise les opérations de mise en ligne d’applications Internet, s’est vu remettre le Trophée 2018 International. Sa solution permet en particulier de réduire la conception et les temps de déploiement des sites de e-commerce. Seuls 15% du chiffre d’affaires de la société – issue de l’équipe Commerce Guys – est réalisé en France. Si l’installation en Californie de Frédéric Plais, co-fondateur et PDG, a marqué d’emblée la volonté d’internationaliser l’offre, Ori Pekelman, autre co-fondateur et directeur des produits, a expliqué lors d’un point presse que l’équipe de direction était en fait répartie entre plusieurs pays, lui-même se trouvant à Paris, le directeur commercial à Londres, etc. Au nombre des succès de Platform.sh figure le passage au mode SaaS de la solution de e-commerce Magento (rachetée depuis par Adobe), hébergée dans le cloud d’Amazon Web Services.

De gauche à droite, Godefroy de Bentzmann, président de Syntec Numérique ; Jean-Noël de Galzain, fondateur de Wallix, et Ori Pekelman, co-fondateur de Platform.sh. (Crédit : LMI/MG)

Pour beaucoup d’éditeurs de logiciels, faire migrer leurs solutions vers le cloud représente effectivement un enjeu majeur. Le 2ème Trophée décerné par Syntec Numérique porte justement sur cette transition SaaS. Il a été attribué à Ivalua, éditeur d’une solution de e-sourcing permettant aux entreprises de rechercher des fournisseurs et de prendre en charge le cycle des achats de leur chaîne d’approvisionnement. La société basée à Orsay a été créée il y a 18 ans. Elle couvre « tous les métiers autour du sourcing fournisseur dans un contexte de gestion du risque parfois explosif », décrit Franck Lheureux, DG EMEA d’Ivalua. L’éditeur réalise 53 M€ de chiffre d’affaires dont 68% à l’étranger. Il s’est tourné vers les Etats-Unis il y a 5 ans (accompagné par Ardian). Son PDG, David Khuat-Duy, a lui aussi choisi de s’installer en Californie.

De gauche à droite, Baptiste Jourdan, co-fondateur de Toucan Toco, et Franck Lheureux, DG EMEA d’Ivalua. (Crédit : LMI/MG)

L’offre d’Ivalua a démarré son parcours en mode hébergé en 2006. Aujourd’hui, 96% des clients sont en SaaS sur un hébergement multitenant avec déploiement à chaud, etc. L’éditeur dispose de deux datacenters à Orsay chez un partenaire hébergeur et toute l’infrastructure de pilotage et de monitoring est assurée par Ivalua. « Nous avons adjoint un nouveau métier à celui d’éditeur de logiciels », expose Franck Lheureux. Le SaaS change beaucoup de choses sur le modèle de vente. « Lorsque le client achetait 5 en on-premise, il achète 0,5 en SaaS pour essayer, il procède en ramp-up et veut de la valeur mesurable », confirme le DG EMEA en considérant que « c’est une très bonne nouvelle ». Pour assurer sa croissance, Ivalua a néanmoins dû se faire accompagner en levant 64 M€ auprès de KKR il y a un an.

Implanter simplement la cybersécurité dans les systèmes complexes

Le Trophée 2018 Innovation de Syntec Numérique est revenu à Wallix, spécialisé dans la sécurisation des accès aux systèmes d’information. Sa solution Bastion renforce le contrôle des accès à privilèges sur les actifs critiques des entreprises (serveurs, applicatifs, données, objets connectés). Jean-Noël de Galzain, fondateur de Wallix et président du directoire, insiste sur les deux focus de sa société : la capacité à rester à la pointe de la technologie dans son domaine et la volonté de simplifier l’utilisation de ses produits. « Notre 1ère préoccupation lorsque nous créons de l’innovation, c’est que la cybersécurité s’implante de la façon la plus simple possible dans des systèmes de plus en plus complexes pour gagner du temps de mise en oeuvre », a-t-il expliqué. La solution AdminBastion est certifiée CSPN par l’ANSSI.

Les clients de Wallix comptent plusieurs milliers ou dizaines de milliers d’utilisateurs. « Nous accompagnons la transformation numérique des entreprises qui vont avoir des plateformes mondialisées en mode SaaS, et ce quel que soit le service », a indiqué Jean-Noël de Galzain en citant un marché récemment remporté avec Airbus en Allemagne. Wallix est de fait en plein développement à l’international où se trouvent les enjeux, confirme son dirigeant. Il souhaite faire des régions Allemagne/Autriche/Suisse et Europe de l’Est un marché aussi important que la France dans 3 ans et investit aussi en Amérique du Nord. « L’écosystème est grand, nous avons besoin de faire des alliances avec les grands PaaS et IaaS, les éditeurs, les constructeurs et il faut aller chercher ces alliances où elles se trouvent, notamment pour notre domaine en Israël et aux Etats-Unis ». Wallix a réalisé 11,5 M€ (+57%) l’an dernier avec une centaine de personnes.

L’analyse de données entre les mains des métiers

Le Trophée 2018 du Prix du jury a été attribué à l’éditeur Toucan Toco spécialisé dans les solutions d’analyse des données. Cette société de 70 personnes s’est développée depuis 4 ans sans levée de fonds en étant rentable et réalise déjà 15% de son chiffre d’affaires à l’étranger. Les grands groupes s’équipent de logiciel autour de la donnée et l’enjeu est de pouvoir mettre ce type d’outils entre les mains des métiers plutôt que de les cantonner à quelques initiés. « Notre positionnement : toucher des utilisateurs qui ne feront jamais de data visualisation, il est important de redonner le pouvoir à l’utilisateur final qui est un néophyte », a pointé Baptiste Jourdan, co-fondateur de Toucan Toco et responsable des ventes et du marketing. Il évoque le « data story telling » qui permet de raconter aux métiers une histoire avec leurs données. « Nous développons énormément de cas d’usage et lorsqu’on déploie 1000 licences, 80% sont utilisées ». Il cite Cora, dans la grande distribution, qui a déployé sa solution auprès des chefs de rayon avec 87% de taux d’usage. L’éditeur compte 100 clients dont BNP Paribas (+ de 1000 utilisateurs), Renault (une douzaine d’applications SaaS et on-premise), Groupe PSA, JCDecaux, EDF…

Enfin, Syntec Numérique a également récompensé Ubisoft d’un Trophée 2018 Jeux vidéos. Avec un chiffre d’affaires 2017 de plus de 1,7 milliard d’euros, la société fondée par Yves et Michel Guillemot est le 3ème éditeur de logiciels français, derrière Dassault Systèmes et Critéo.

Go to Source


bouton-devis