Un lien bloquant Safari et forçant le reboot d'un iPhone circule sur le Web

Il s’agit visiblement d’une « farce » circulant entre utilisateurs de Safari sur iOS mais aussi sur Mac OS X. Comme le rapporte le Guardian, des internautes s’envoient par message un lien pointant vers le site crashsafari.com.

Le nom du site est sans équivoque et provoque en effet un dysfonctionnement du navigateur d’Apple une fois la page Web ouverte. Dans le code de la page, une série de caractères de plus en plus difficiles à charger par le navigateur.

Des adresses raccourcies pour masquer le piège

La conséquence : la consommation de mémoire par Safari grimpe jusqu’à entraîner le plantage de l’application. Seule solution alors pour les utilisateurs de Safari sur iPhone et iPad : redémarrer le terminal. Celui-ci retrouve ensuite son fonctionnement normal.

Le Guardian précise que l’affichage du site génère aussi des désagréments sur Chrome, mais de moindres importances cependant. Sous Chrome sur Android, l’appareil chauffe et réagit péniblement. La fermeture du navigateur de Google permet d’y remédier.

Safari et Chrome sur Mac et PC ne sont pas immunisés. D’après nos confrères, le problème fluctue selon la puissance de calcul disponible de l’appareil. Mauvaise farce donc en apparence puisque des internautes s’amusent à se piéger en s’envoyant se liant.

Et pour compliquer les esquives par des utilisateurs plus aguerris qui hésiteraient à se rendre sur un site dont le nom laisse peu de place au doute, certains ont eu l’idée de passer par des services modifiant l’URL – comme nombreux en utilisent par exemple sur Twitter.

Sur le réseau social justement, un utilisateur faisait ainsi remarquer hier 25 janvier qu’une URL raccourcie avait été déjà cliquée plus de 100.000 fois.

Wow. One “Crash Safari” short-link has been clicked on more than one hundred thousand times… pic.twitter.com/JqotjPiN1j

— News from the Lab (@FSLabs) 25 Janvier 2016