Un robot suisse pour les écoles primaires françaises

Un petit robot suisse va faire l'école aux petits Français. (Source: Fondation La main à la pâte)

Un petit robot suisse va faire l’école aux petits Français. (Source: Fondation La main à la pâte)

Le robot Thymio développé à l’EPFL est désormais un outil de référence d’un programme d’enseignement des sciences numériques dans les écoles enfantines et primaires françaises.

Après les écoles suisses romandes, le robot Thymio développé à l’EPFL pourrait bientôt pénétrer dans les écoles primaires et enfantines françaises. La fondation «La main à la pâte» l’a intégré comme outil de référence dans son programme de préparation des enseignants à l’entrée de l’informatique dans le cursus scolaire, et ce, dès la rentrée 2016. Ce programme comprend la réalisation de MOOCs, des outils online, des formations et un guide pédagogique sur l’enseignement de l’informatique en école enfantine et primaire.

Francesco Mondada, professeur au Laboratoire de systèmes robotiques de l’EPFL, et initiateur du projet Thymio, se félicite de cette nouvelle: «Notre robot est arrivé au bon moment. Il profite d’un mouvement général existant actuellement en Europe, qui vise à introduire l’enseignement des sciences du numérique dans les écoles.»

A l’heure actuelle, 14 000 robots Thymio sont déjà en activité dans le monde. Lancé il y a quatre ans, Thymio propose des activités ludiques pour les écoliers dès l’école enfantine. Par exemple, il permet d’enseigner les cinq sens, la musique, la compréhension du principe de forces en physique ou les mathématiques… Quelques centaines d’enseignants romands sont déjà formés pour l’utiliser dans leur classe. Ils ont même proposé de nouvelles programmations, rédigé des fiches pédagogiques et imaginé de nouvelles applications.

www.ICTjournal.ch

Go to Source