Une sonde de la NASA s’approche au plus près du Soleil et bat un nouveau record

Une sonde de la NASA s'approche au plus près du Soleil et bat un nouveau record

Ne jamais s’approcher du soleil si l’on veut conserver ses ailes, le mythe d’Icare met en avant ce besoin de l’homme de se dépasser, une ambition aveugle qui peut parfois être préjudiciable… Vraisemblablement les ingénieurs de l’agence spatiale américaine ont correctement évalué les risques. La sonde PARKER ne s’est pas brûlée les ailes et elle devient même l’objet fabriqué par l’homme à s’être approché le plus près du Soleil. Lundi, elle se trouvait à 42,73 millions de kilomètres de notre astre.

 [embedded content]

Mercredi, la balise a confirmé que tous les systèmes étaient opérationnels – elle peut donc poursuivre sa mission. Les trois derniers passages seront réalisés à environ 6 millions de kilomètres. À cette distance la température atteindra 1300 degrés Celsius. Pour résister, la sonde est équipée d’un important bouclier thermique en fibre de carbone et peinture céramique. Ce dernier a été testé à plusieurs reprises dans le four soleil d’Odeillo dans les Pyrénées. Un système qui permet d’obtenir des températures supérieures à 3500 °C.

#ParkerSolarProbe is alive and well — we made it through our first close approach to the Sun! 🛰☀️💫

The spacecraft reported good status this afternoon in its first contact with Earth since its perihelion on Monday night. Get the details: https://t.co/mk08l10FOt pic.twitter.com/myHakz1TV1

— NASA Sun & Space (@NASASun) 7 novembre 2018

Lors de ses prochains passages, elle augmentera sa vitesse pour atteindre 692.000 km/h. Pour la comparaison, le précédent record de vitesse était détenu par la sonde Helios 2 avec 246.960 km/h.

À lire également :

à lire aussi