Utiliser Microsoft Edge mérite bien une récompense. Si si

Ce n’est pas un franc engouement pour le navigateur Edge. Microsoft va donc encourager l’intérêt des internautes en les récompensant pour l’utilisation du logiciel… et de celle de Bing. L’argent achète même le bonheur ?

Si Microsoft se déclare satisfait du niveau d’adoption de Windows 10 (31,75% de part de marché en France en juillet d’après StatCounter), il en va en revanche différemment de son dernier navigateur, pourtant activé par défaut sur l’OS.

La navigation Edge sponsorisée par Microsoft

En France, où Windows 10 semble populaire, Edge est à tout juste 4,69% des pages vues. De nombreux utilisateurs de Windows 10 ont donc décidé de revenir à leur navigateur de prédilection, soit dans une majorité de cas, Chrome.

 

Microsoft peut-il espérer des internautes qu’ils donnent à Edge une seconde chance ? En améliorant son logiciel, qui supporte seulement depuis fin juillet les extensions (qui restent à développer…). Mais aussi en récompensant les utilisateurs.

A ce stade, utiliser Edge mérite bien une prime en effet. La firme de Redmond a donc annoncé un programme de récompense (aux US pour le moment), Microsoft Rewards. L’éditeur reprend les ingrédients de Bing Rewards, un programme destiné lui à se découvrir une passion pour son moteur de recherche.

En utilisant (pour de vrai) Bing et Edge, le participant reçoit des points, un crédit d’achat pour être précis, qu’il pourra ensuite dépenser sur la boutique en ligne du géant. Microsoft a cependant bien conscience qu’il faut promettre plus que d’accéder à d’autres produits Microsoft.

La récompense en échange de l’utilisation d’Edge peut donc également prendre la forme de bons d’achat ou de crédits à dépenser sur des sites comme Amazon et Stabucks (voire Skype et la version sans pub d’Outlook.com si vraiment vous y tenez).   

Reste à voir si les internautes américains se laisseront acheter et renonceront durablement à leurs navigateur et moteur de recherche habituels. La part de marché en déclin d’Internet Explorer et stagnante depuis des années de Bing suggèrent une réponse négative.

Voir aussi notre page
Chiffres clés : le marché mondial des navigateurs Internet

Go to Source