Ventes d’iPhone XS : le « cul entre deux chaises »

Ventes d'iPhone XS : le

Se positionner dans l’entre-deux n’est jamais chose aisée, Apple serait en train de l’apprendre à ses dépens. En septembre dernier, la firme américaine a renouvelé sa gamme de smartphones avec trois nouveaux modèles : l’iPhone XR (proposé à partir de 855€), l’iPhone XS (à partir de 1155€) et l’iPhone XS Max (à partir de 1255€).

Vous aurez remarqué que seulement 100 euros séparent les iPhone XS et XS Max. Un choix qui selon le Consumer Intelligence Research Partners (CIRP) n’est pas payant… Il se vendrait deux fois plus d’iPhone XS Max que d’iPhone XS, si l’on en croit un sondage du CIRP portant sur les USA. Les acheteurs qui payent le prix fort pour un smartphone s’orienteraient ainsi vers le modèle avec le plus grand écran, quitte à payer un peu plus. À vrai dire, sur la période octobre – décembre, il se serait même vendu plus d’iPhone 8 ou 8 Plus que d’iPhone XS, une véritable contre-performance.

iPhone XR, le choix de la raison

Mais il y a un autre élément à prendre en compte : les iPhone XS et XS Max ne représenteraient que 26% des ventes d’Apple lors du Q4 2018, alors que l’iPhone XR pèserait à lui seul 39%. Selon le CIRP, « l’iPhone XR a eu la part trimestrielle la plus importante pour un seul modèle depuis l’iPhone 7 en décembre 2016« . La hausse des prix de l’iPhone semble donc montrer ses limites. De quoi pousser Apple à revoir sa stratégie ? Rien n’est moins sûr. 

En fin de compte, ce constat n’est pas surprenant. L’iPhone XR est le modèle le plus accessible, et il est doté d’un grand écran de 6,1 pouces ainsi que de l’excellente puce A12 Bionic, que l’on retrouve aussi sur les XS et XS Max. Il représente donc, sans aucun doute, le choix de la raison.

https://i1.wp.com/www.jdchasta.fr/wp-content/uploads/2019/01/iphone-xs-xr-ventes.jpg

à lire aussi

 

Rejoignez la conversation