Windows 10 build 14361 : le support des conteneurs et des extensions Edge arrive

La dernière build de Windows 10 améliore Ink et le support des conteneurs. (Crédit D.R.)

La dernière build de Windows 10 améliore Ink et le support des conteneurs. (Crédit D.R.)

En attendant la mise à jour majeure prévue dans les prochaines semaines, la dernière bêta de Windows 10 livrée par Microsoft améliore divers composants du système d’exploitation, notamment le support pour l’extension LastPass par le navigateur Edge, mais aussi une meilleure prise en charge des conteneurs Hyper-V.

 Parmi les nouveautés de la Build 14361 disponible depuis hier, on peut signaler la mise à jour des icônes, l’ajout de l’extension du gestionnaire de mot de passe LastPass pour Microsoft Edge, et la possibilité d’exécuter nativement des conteneurs Docker dans Windows. Par ailleurs, l’ensemble d’outils Windows Ink, qui permettent de travailler avec le stylet sous Windows 10 sur un terminal équipé d’un écran tactile, bénéficie également de plusieurs améliorations. Globalement, cette version rapproche un peu plus les utilisateurs de la mise à jour majeure baptisée Windows 10 Anniversary par Microsoft, dans laquelle ils devraient trouver un grand nombre de nouveautés.

L’une des dernières fonctionnalités de cette version build 14361 concerne le support des extensions par Microsoft Edge, le navigateur Internet livré avec Windows 10. Notamment, Edge est désormais doté de l’extension LastPass, qui permet aux utilisateurs du service de gestion de mot de passe d’accéder facilement à leurs mots de passe enregistrés. D’autres extensions installables font également leur apparition, comme l’extension Reddit Enhancement Suite ou celle qui ajoute un bouton pour envoyer directement un contenu vers Pinterest.

Les containers Hyper-V désormais supportés 

Mais les développeurs ont été particulièrement choyés, puisque cette version ajoute à Windows 10 le support des conteneurs Hyper-V. Les utilisateurs peuvent configurer un conteneur avec son système d’exploitation simplifié afin de l’utiliser avec une application particulière. Dans le cas présent ils peuvent faire tourner Nano Server sur leur PC avec la Technical Preview 5 de Windows Server 2016. Ils peuvent tester l’application localement et la déployer ensuite dans un environnement de production.

Malheureusement, un bug dans la gestion du français empêche les Insiders qui ont choisi le français comme langue par défaut d’y accéder. L’interface ne peut afficher les textes en français et bascule automatiquement vers l’anglais. C’est comme dans le cas du Fast Ring de Windows où les utilisateurs ont accès à des versions builds encore truffées de bugs majeurs très handicapants à l’usage. Un bug, affectant Edge cette fois, empêche le téléchargement automatique des fichiers quand les utilisateurs cliquent sur un lien. Enfin, un autre bug bloque l’application Réglages chaque fois que les utilisateurs veulent accéder à l’onglet Confidentialité.

Go to Source