Windows 10 et confidentialité : la CNIL satisfaite des mesures prises par Microsoft

Windows 10 et confidentialité : la CNIL satisfaite des mesures prises par Microsoft

On a l’habitude d’une CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) qui communique généralement pour alerter, cette fois c’est pour indiquer que des efforts ont été faits. L’organisme et Microsoft ont su trouver un terrain d’entente.

Dans une publication la CNIL indique en effet qu’elle clôture la procédure de mise en demeure qu’elle avait ouvert à l’encontre de Microsoft. En juillet 2016 elle pressait Microsoft de faire certaines modifications dans son système d’exploitation. Quelques mois plus tard, en février 2017, alors que Microsoft avait demandé un délai supplémentaire, la commission ne se disait pas encore tout à fait satisfaite des mesures prises mais notait que l’éditeur faisait preuve de bonne volonté.

Les efforts ont donc fini par payer pour Microsoft qui a mis en place plusieurs mesures notamment en réduisant le volume des données collectées par la télémétrie dans Windows 10 en limitant la récupération d’informations au strict nécessaire au fonctionnement du système et à sa sécurité. Microsoft a également fait des efforts pour informer les utilisateurs sur l’activation ou la désactivation de l’identifiant publicitaire, élément que l’on peut retrouver dans les nouveautés de la dernière mise à jour majeure Windows 10 Creators Update.

En savoir plus : toutes les nouveautés Windows 10 Creators Update

Informations utilisateur sur la confidentialité dans Windows 10

La sécurité d’accès à Windows 10 et aux services Microsoft a aussi été renforcée. Les utilisateurs ne peuvent plus utiliser de code PIN trop simples pour s’authentifier, ceux-ci sont refusés. En cas de tentatives d’accès suspicieuses Microsoft bloque temporairement les possibilités d’authentification pour limiter les tentatives de piratage.

Enfin, d’autres petites mesures ont été mises en place suite à l’intervention de la CNIL : insertion de mentions d’informations, demandes d’autorisation auprès de la CNIL pour ses traitements de lutte contre la fraude, accord concernant la circulation des données à l’international et recueil du consentement des internautes qui visitent les sites Microsoft concernant le placement de cookies.