YouTube entend s’attaquer aux conspirationnistes

YouTube entend s’attaquer aux conspirationnistes

La propagation d’infox et de thèses complotistes est un fléau auquel YouTube a décidé de s’attaquer. Le colosse de la vidéo en ligne a annoncé qu’il allait commencer à réduire les recommandations de contenus se situant à la limite de la violation de ses normes communautaires mais qui ne « franchissent pas tout à fait la ligne ». Cela concernera par exemple « des vidéos faisant la promotion d’un remède miracle bidon pour une maladie grave, prétendant que la terre est plate, ou faisant des affirmations manifestement fausses sur des événements historiques comme le 11 septembre ».

D’après YouTube, ce changement aura un impact sur moins de 1% des vidéos présentes sur le site. Par ailleurs, les vidéos identifiées seront toujours disponibles sur YouTube mais elles ne seront tout simplement pas incluses dans les recommandations.

Plus de 200 millions de vidéos recommandées chaque jour

« Nous pensons que ce changement établit un équilibre entre le maintien d’une plateforme respectant la liberté d’expression et notre responsabilité vis-à-vis des utilisateurs », estime YouTube. L’année dernière, un chef de produit du service indiquait que plus de 70% du temps passé par les utilisateurs sur le site reposait sur le visionnage de vidéos recommandées par son IA.

Plus de 200 millions de vidéos sont recommandées chaque jour sur sa seule page d’accueil de YouTube. Dans un premier temps, le changement n’aura d’incidence que sur les recommandations aux États-Unis et sera étendu à d’autres pays au fil du temps.

à lire aussi

 

Rejoignez la conversation