Zoho s’appuie sur l’IA pour affiner sa suite bureautique

Pour concurrencer Office 365, Zoho a, lui aussi, boosté sa suite bureautique SaaS au machine learning pour proposer une expérience plus fluide aux utilisateurs. Mais, contrairement à Redmond, une version gratuite de la suite de l’éditeur indien sera proposée.

Le correcteur orthographique et grammatical de Zoho Writer a, notamment, été enrichi et cible désormais les phrases verbeuses, trop longues ou les tournures passives. (Crédit : Zoho)

Si vous ne comptiez pas payer pour la solution de Microsoft Office 365 boostée à l’intelligence artificielle, vous pouvez aller voir chez Zoho. L’Office Suite SaaS de l’éditeur indien vient d’être revue pour intégrer, elle aussi, des briques d’IA qui, selon nos confrères d’IDG, serait plus agréable à utiliser que la solution de l’éditeur de Redmond. Le traitement de texte Writer et le tableur Sheet ont reçu leur cinquième mise à jour et sont rejoint par Zoho Notebook, application de prise de note transformant les liens internet en « cartes ». La Suite SaaS a été agrémentée aussi de l’assistant Zia, que Zoho avait intégré à son CRM en fin d’année dernière.

L’éditeur facture 4 € par mois par utilisateurs aux clients standards (notamment les PME) qui utilisent sa suite. Une version premium fait passer le prix mensuel à 6,4 € par personne, pour passer de 100 Go à 1 To de stockage et des fonctionnalités supplémentaires. Pour les utilisateurs uniques, la suite est gratuite mais il faut se créer un compte Zoho. La suite est accessible en ligne mais aussi sous Android et iOS.

Writer 5, le correcteur orthographique augmenté

Parmi les fonctionnalités intégrant du machine learning, dans Writer, on note le correcteur orthographique et grammatical augmenté avec Zia et incluant le test de lisibilité Flesch-Kincaid ainsi que des conseils d’écriture, la possibilité de travailler hors ligne. Writer va également proposer, à mesure de l’écriture du texte, des améliorations syntaxiques pour, par exemple, les constructions passives, les phrases verbeuses ou celles interminables. L’assistant synthétise tout cela dans un encadré à droite de l’interface, mais ne semble pas fonctionner en mode hors ligne.

Writer gère aussi les formulaires de manière automatisée, ainsi que les signatures qu’elles soient électroniques ou à l’encre humide. (Crédit : Zoho)

Dans le désordre, Writer apporte aussi des fonctionnalités telles qu’un hub permettant de créer automatiquement des formulaires personnalisés, une intégration au CRM de Zoho, et la collecte de signature, qu’elles soient électroniques ou faites à l’encre. Un mode « focus typing » permet de mettre en valeur le paragraphe en cours d’écriture en baissant l’opacité du reste du texte.

Sheet 5, un outil de nettoyage de données ajouté

Dans Sheet, Zia est conçu pour faciliter l’analyse de données, en particulier dans la version mobile. A la manière de Google Sheets, des recommandations de visualisations graphiques des données seront proposées. L’assistant permet aussi de construire automatiquement des tableaux croisés dynamiques et peut répondre à des requêtes formulées en des termes simples, même sur mobile.

Dans Sheet, l’assistant Zia peut être sollicité pour faire ressortir les données clés d’une feuille de calcul. (Crédit : Zoho)

Un outil de nettoyage des données a été intégré à la version 5 de Zoho Sheet. Il passe ainsi au crible une feuille de calcul et trouve doublons et erreurs. Et si jamais l’IA n’est pas assez puissante à votre goût, il y a toujours moyen de glisser-déposer vos propres fonctions personnalisées, tout comme des API de données supplémentaires. Le tableur de Zoho s’intègre nativement aux plateformes Zoho Flow et Zapier pour fournir des flux de travail automatisées avec des données extérieures.

Notebook, inspiré de Google Keep

Exemple d’une « smart note » générée dans l’outil Notebook de Zoho. (Crédit : Zoho)

Côté Notebook, cette première version ressemble à Google Keep et propose plusieurs formats de notes : texte, liste, audio, photo, dessin, document, ou « smart note ». Zia intervient dans ce dernier format et intègre du contexte à une note. Par exemple pour une recette de cuisine, copier-coller le lien du site dans une smart note va retranscrire la recette entière et les illustrations, mais aussi transformer la liste des ingrédients en une check-list. A la mode de Twitter ou Facebook, copier-coller un article d’un site d’actualité fera apparaître le titre, la photo et la description du contenu. D’autres fonctionnalités seront ajoutées à Notebook au fil du temps.

Et Zoho Show ?

Là où Microsoft veut vous enfermer dans son abonnement Office 365, Zoho supporte de nombreux formats différents (.doc, .dot, .txt, etc.). Même le .docx, où des fichiers peuvent être importés et exportés sous ce format. Il est même possible de se connecter à un autre service cloud dans Zoho (One Drive, Google Drive, Box, Dropbox). Seul l’outil de présentation Show ne semble pas avoir bénéficier d’un lifting à l’IA, mais Zoho promet de nouvelles fonctionnalités prochainement. L’éditeur assure enfin que tous les fichiers et textes stockés dans sa plateforme resteront confidentiels et ne seront jamais à des annonceurs. Cela devrait aller de soi, mais c’est toujours mieux d’en avoir la preuve noir sur blanc…

Go to Source


bouton-devis