Zone-téléchargement est de retour

Le jeu de la souris entre Zone-téléchargement et les autorités se poursuit, à l’avantage du premier cette fois… Mise à genoux par la gendarmerie nationale après plus de deux ans d’enquête, la plate-forme de téléchargement illégal bouge-t-elle encore malgré les arrestations des deux responsables du site ?

 

Si une première tentative de retour a eu lieu peu après la fermeture, il s’agissait plus d’un coup de bluff puisque le système DL-Protect, dispositif pour anonymiser le partage de liens, ne fonctionnait toujours pas (fermé lui aussi par la gendarmerie). Néanmoins, quelques jours plus tard,  dans un message posté sur un mystérieux compte Twitter récent (@zone_dl), on pouvait lire : «  »Nous ne sommes pas encore partis.. Et essaierons de vous reposer un service de qualité ». 

Chose promise chose due visiblement puisque le site est bel est bien de retour. L’annonce a été faite sur une page Facebook dédiée :  « Zone Telechargement , c’est avant tout une communauté de passionnés, du partage et beaucoup de liens qui se sont tissés. ZT, ce n’est pas ce site de piratage mais bien, ce lieu d’échange et de partage, cet agrégateur de liens qui nous permet de retrouver les films et séries qu’on cherche. C’est riche de ce constat et attristé à la fois, que nous avons décidé de reprendre les choses en main. Ce nouveau adress Zone-Telechargement.ws a la même vocation que l’ancien, réunir des passionnés, vivre de partage et profiter de culture et d’arts car aujourd’hui s’offrir un DVD est un luxe ! C’est pourquoi, nous vous invitons en tant qu’utilisateur de Zone Telechargement à nous aider dans notre lourde mission ! Partagez notre site, parlez-en autour de vous ! Ne laissons plus l’injustice s’installer ! En restant soudés, nous montrons notre force et notre légitimité ! »

De fait, le site désormais associé à un domaine des Samoa est la copie conforme de celui qui a été fermé et est bien fonctionnel, y compris l’anonymisation des liens avec ce qui ressemble à une nouvelle version de DL-Protect. La recherche et les téléchargements sont donc possibles.

L’auteur du message met en avant la profondeur du catalogue de ZT qui a fait son succès; on y trouvait ainsi des films absents des plates-formes légales de SVOD… Cette plate-forme de « direct download » générait près de 4 millions de connexions par mois, selon les ayants-droits à l’origine de la plainte qui évaluent le préjudice à 75 millions d’euros. Tant que l’offre légale ne sera pas à niveau…

Il semble donc que l’équipe de la plate-forme n’est pas neutralisée. Rappelons que deux jeunes hommes de 24 et 26 ans ont été arrêtés. Le premier arrêté à Toulouse a été mis en examen pour «contrefaçon», «travail dissimulé» et «blanchiment». Selon la police d’Andorre, où il résidait, il serait le responsable des finances du site. 

L’individu a été placé en détention, le juge des libertés validant la demande du magistrat instructeur. Une décision jugée disproportionnée par l’avocat du prévenu : « Les faits concernant le site internet ont été reconnus. Le site a depuis été fermé. Quel intérêt à placer ce garçon en détention ? Aucun. La justice veut simplement le punir par anticipation alors que la possibilité qu’il soit placé en détention par le tribunal correctionnel, lors du jugement au fond, est presque nulle. » 

Le second homme mis en examen est toujours « en attente d’extradition ». Selon les enquêteurs, il avait en charge la partie technique du site. 

Go to Source


bouton-devis